Glossaire

Glossaire

Quelques définitions

Adresse IP

Une adresse IP (avec IP pour Internet Protocol) est un numéro d’identification qui est attribué de façon permanente ou provisoire à chaque appareil connecté à un réseau informatique. L’adresse IP est à la base du système d’acheminement (le routage) des messages sur les réseaux informatiques, c’est l’équivalent des numéros de téléphone du réseau téléphonique.
Ce n’est pas parce qu’un ordinateur a une adresse IP qu’il a forcément accès à Internet/au web. Il existe en effet par convention des plages d’adresses IP réservées aux réseaux locaux. Et enfin ce n’est pas parce qu’un ordinateur a un accès à Internet/au web qu’il est pour autant visible et accessible aux autres ordinateurs.

Algorithme

Un algorithme, notion à la fois mathématique et informatique, est la spécification de la série d’opérations et d’instructions à réaliser pour résoudre un problème ou obtenir un résultat.
Lorsqu’un algorithme est écrit dans un langage de programmation (comme JavaScript par exemple), celui-ci devient un programme exécutable par un ordinateur.
Avec l’avènement du numérique, les traitements de données automatisés se multiplient et nos vies sont de plus en plus analysées par des algorithmes. De par leurs impacts commerciaux ou éthiques, certains algorithmes deviennent des sujets importants pour nos sociétés. Impossible de faire une liste de tous les algorithmes controversés. On peut citer pêle-mêle : les algorithmes de calcul de prime d’assurances, les algorithmes d’affectation d’élèves dans les établissements scolaires, les algorithmes qui font apparaître des résultats de recherche ou des vidéos de manière préférentielle à d’autres sur Google, Youtube, etc. Aussi il est de plus en plus réclamé que les algorithmes à fort impact sur la société soient rendus publics de manière à être évalués de façon contradictoire et indépendante et éventuellement ajustés en conséquence.

API: Application Programming Interface (ou Interface de Programmation Applicative)

Une API est une interface de programmation qui permet de faire communiquer plusieurs applications entre elles. Une API permet à une application de se « brancher » sur une autre application pour y récupérer des données. L’API est ouverte, même si elle peut être restreinte à certains utilisateurs, et est développée par le propriétaire de l’application source des données.
C’est un peu comme un langage d’interrogation dont on publierait le vocabulaire et la grammaire. Le propriétaire d’une application publie comment on peut l’interroger pour récupérer des données : quelle syntaxe utiliser, quels paramètres indiquer, et ce que l’on va recevoir en retour.
Une API est toujours publiée, ce qui permet aux applications intéressées de développer leurs requêtes. Mais une API peut n’être accessible qu’après une procédure d’authentification. Cette procédure permet de vérifier les droits de l’application requérante, mais également de mesurer l’usage de l’API par chaque personne autorisée. Ainsi une API peut être utilisée pour transmettre des données gratuites, ou payantes

Big Data ou Mégadonnées

Le concept de données volumineuses s’est développé largement entre 2005 et 2010, même si la plupart des entreprises ont lancé leurs premiers projets dix ans plus tard. Mais il ne correspond pas à une « révolution » technologique qui aurait imposé un nouveau mot. On parle en réalité de mégadonnées depuis les années 90, même si le terme de Big Data était alors peu utilisé.
Théorisé par des analystes américains, le concept de « Big Data » a été caractérisé par les trois « V »: Volume, Vitesse, et Variété. Le volume pour indiquer qu’il s’agit de grandes quantités de données; la vitesse pour souligner que dans le monde des réseaux sociaux, de l’internet des objets, et des applications en ligne, les données sont maintenant générées sous forme d’un flux continu; et la variété pour inclure les données traditionnelles (structurées) et non structurées. D’autres analystes et consultants ont ajouté à cette définition des V supplémentaires tels que la véracité, la valeur, etc.

Blockchain ou chaîne de blocs

La blockchain ou chaîne de blocs est une base de données distribuée (c’est à dire répartie sur de nombreux systèmes informatiques) de manière transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.
Une chaîne de blocs est donc un registre distribué et sécurisé de toutes les transactions effectuées depuis le démarrage du système réparti. L’application phare de cette technologie est celle des crypto-monnaies.

Bundle

Groupement ou paquetage contenant un ensemble de fichiers sources

Chiffrement

Le chiffrement est un procédé de cryptographie grâce auquel on souhaite rendre la compréhension d’un document impossible à toute personne qui n’a pas la clé de (dé)chiffrement.
On classe le chiffrement en deux grandes catégories : le chiffrement symétrique et le chiffrement asymétrique.

Cloud Computing (ou Informatique en nuages

Le Cloud Computing (ou Informatique en nuage) est l’exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l’intermédiaire d’un réseau. Il existe 3 catégories de services proposées :

  • Infrastructure en tant que service / Infrastructure as a Service (IaaS)*
  • Plate-forme en tant que service / Platform as a Service (PaaS)
  • Logiciel en tant que service / Software as a Service (SaaS)*

(Vision) Cockpit

C’est le module de pilotage à partir duquel vous pourrez lancer les exécutions, faire des statistiques, etc. grâce au module d’Intelligence Artificielle intégré.

IaaS: Infrastructure en tant que service / Infrastructure as a Service

Ce service de Cloud Computing consiste à fournir un accès à un parc informatique de machines virtuelles, gérées par le fournisseur, sur lesquelles le consommateur peut installer un système d’exploitation et des applications. Le consommateur est ainsi dispensé de l’achat de matériel informatique.

Machine virtuelle

En informatique, une machine virtuelle est la simulation d’un appareil informatique créée par un logiciel d’émulation. Le logiciel d’émulation simule la présence de ressources matérielles et logicielles telles que la mémoire, le processeur, les capacités de stockage. Quelques intérêts des machines virtuelles :

  • Pouvoir exécuter des logiciels sur un système d’exploitation pour lequel ils n’étaient pas prévus à la base (par exemple : pouvoir exécuter sur Mac OS et GNU-Linux des logiciels développés uniquement pour Windows)
  • Pouvoir faire fonctionner plusieurs systèmes d’exploitation, potentiellement différents, simultanément sur un seul et même ordinateur, créant ainsi la disponibilité de plusieurs ordinateurs.

MetaData ou Mégadonnées

Désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu’ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l’information.
Les Metadata ou Mégadonnées sont apparues avec l’augmentation des capacités de stockage informatique. Un des principes des mégadonnées est de stocker le plus d’informations possibles sur les plus longues périodes de temps possibles pour pouvoir ensuite en tirer des analyses puissantes et des conclusions insoupçonnées. Cette démarche est reconnue comme formidable par exemple pour le domaine climatique. Mais elle pose des problèmes, notamment éthiques et de respect de la vie privée, dans d’autres domaines comme par exemple les comportements des personnes.

Open Data ou données ouvertes

Désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu’ils en deviennent difficiles à travailler aOpen Data ou données ouvertes sont des données numériques diffusées de manière structurée selon une licence ouverte garantissant leur utilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière mais avec possiblement des obligations associées sur les sujets de la mention de l’origine, de la revente, des modifications, etc.
Ces données peuvent être d’origine publique ou privée, produites notamment par une collectivité, un service public ou une entreprise.
L’ouverture des données est à la fois un mouvement, une philosophie d’accès à l’information et une pratique de publication de données librement accessibles et exploitables. Elle s’inscrit dans une tendance qui considère l’information publique comme un bien commun dont la diffusion est d’intérêt public et général.

POI

Le Point Of Interest ou point d’intérêt (POI) désigne des ensembles de données représentant un lieu utile, un point digne d’intérêt. Il décrit un site, objet, équipement ou une destination potentiellement intéressant(e).
Un point d’intérêt est décrit par ses coordonnées géographiques.

Saas : Software as a service ou Logiciel en tant que service

Ce service de Cloud Computing consiste à fournir un accès à des systèmes d’exploitation et des outils d’infrastructure préinstallés et gérés par le fournisseur. Le consommateur peut ajouter ses propres outils et applications. Le consommateur est ainsi dispensé de l’achat de matériel informatique et d’une partie de l’administration des systèmes.

(Vision) Store

C’est un “magasin” d’applications, le catalogue de tous les workflows développés par Algo’Tech ou par les utilisateurs de l’application.

(Vision) Studio Player

C’est une brique logicielle permettant d’exécuter les Workflows développés par Algo’Tech dans un conteneur WEB.

Système de gestion de contenu (Content Management System ou CMS)

Un système de gestion de contenu est une application fournissant une chaîne de publication de contenus prenant en compte différents rôles avec des permissions associées, séparant les opérations de gestion de la forme et du contenu, et permettant le travail collaboratif notamment sur un même document. Les systèmes de gestion électronique de documents (GED), sont un type de système de gestion de contenu, dédié aux documents, qu’ils soient fichiers bureautiques ou numérisations de contenus physiques.

Traitement de données

Le traitement de données correspond à une série de processus, d’opérations, qui permettent de collecter, de gérer, d’extraire de l’information ou de produire du savoir à partir de données brutes.
Les traitements de données emploient généralement des algorithmes.

Workflow

Un workflow, ou « flux de travail » ou encore « flux opérationnel », est la représentation d’une suite de tâches ou opérations effectuées par une personne, un groupe de personnes, un organisme, etc.